Le tourisme responsable en France

Près de 900 millions de touristes parcourent le monde chaque année et environ 74 millions de personnes - étrangers comme français - visitent notre beau pays… Formidable pour notre PIB, certes, mais qu'en est-il de l'impact de tous ces vacanciers et des structures qui les accueillent, sur l'environnement d'une part, l'économie et la vie locales d'autre part ? Tourisme et développement durable ne seraient-ils pas intrinsèquement antinomiques ?

Mais au fait, développement durable, ça veut dire quoi, déjà ?

Selon la définition du Rapport Brundtland publié en 1987, « Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ». Autrement dit, il traduit une volonté politique de concilier développement économique, équilibre écologique et équité sociale…

Or, il est difficile de nier l'impact négatif du tourisme sur l'environnement… Surexploitation des ressources naturelles : de la piscine de l'hôtel, gourmande en eau et énergivore, à la climatisation abusive des chambres, en passant par la consommation de carburant générée par les transports et les activités, et la récolte sauvage de flore ou de faune rares, les vacances des uns se font au détriment de la vie quotidienne des autres... Sans parler de la pollution matérielle (épineuse question de la gestion des déchets) et sonore (vive le jet-ski, et la motoneige !), des émissions de gaz à effet de serre, la mise en danger de la biodiversité, la dégradation d'écosystèmes, la défiguration de certains paysages et la « confiscation » du patrimoine, sacrifié sur l'autel des visites touristiques…

Quant à l'impact social et économique du tourisme, il n'est pas toujours positif pour les populations locales, loin s'en faut…
Activité hautement lucrative pour certains, le tourisme l'est rarement pour les autochtones. Incapables de rivaliser avec les grands groupes et professionnels du tourisme, les petits acteurs locaux sont obligés de s'aligner ou de s'incliner, tandis que les prestations et les activités se standardisent au détriment de l'identité et de l'authenticité, pour offrir au final des séjours d'une uniformité à pleurer…
Pas de panique, le tableau n'est toutefois pas si sombre, et au nom du développement durable, si les nations consentent un effort pour changer leurs modes de production et de consommation, cet effort concerne aussi le domaine du tourisme…

En France, tandis que l'Association Française d'Ecotourisme (AFE) militait déjà depuis 2005 auprès des professionnels du tourisme et du grand public pour un tourisme responsable et durable, Observation, Développement et Ingénierie Touristiques France (ODIT France) publiait en 2007 une enquête sur le tourisme et le développement durable et Voyages-sncf.com organisait les Trophées du Tourisme Responsable. Aujourd'hui Atout France, l'Agence pour le Développement du Tourisme Français, se penche à nouveau sur la question de la conciliation entre tourisme et développement durable et édite: Tourisme et développement durable - De la connaissance des marchés à l'action marketing

Aujourd'hui, de plus en plus de prestataires touristiques s'engagent sur la voie du développement durable et des sites se consacrent exclusivement au tourisme alternatif comme Voyages pour la Planète, Le Journal de l'Ecotourisme ou encore Ecotourisme Magazine.
Les expressions écotourisme, tourisme durable ou responsable, tourisme équitable ou solidaire, fleurissent dans les guides de voyage papier comme sur internet, nécessitant peut-être qu'on les définisse…

Tourisme durable et tourisme responsable sont synonymes et consistent à appliquer les principes du développement durable à toutes les formes de tourisme (hôtels, bateaux de croisière, gîte rural…). Le tourisme durable s'attache ainsi à assurer un développement économique offrant à toutes les parties prenantes des avantages économiques bien répartis, à respecter l'authenticité culturelle des communautés d'accueil ainsi que leurs valeurs traditionnelles, et à préserver les ressources naturelles tout en veillant à réduire les impacts de l'activité touristique sur l'environnement. Il engage évidemment votre responsabilité de touriste dans le choix de vos prestataires et le respect de vos hôtes et de leur environnement…

Le tourisme équitable et solidaire, directement hérité du concept de commerce équitable, met l'homme au centre du dispositif et, visant au respect des habitants et de leur mode de vie, offre une véritable rencontre entre les touristes et ces habitants. Tout en assurant aux communautés vivant sur les lieux une part équitable des revenus générés par le tourisme, et la possibilité de concilier le tourisme avec leur développement durable…

L'écotourisme se distingue du tourisme durable par son aspect axé entièrement sur la nature et son côté militant. Pratiqué en petits groupes et au sein de petites structures, il se pratique dans des zones naturelles. Comportant très souvent une part d'éducation et d'interprétation de l'environnement, il met en avant la volonté du touriste de contribuer à l'économie locale et sa responsabilité vis à vis de l'environnement naturel et culturel...
Vous désirez voyager autrement et « consommer responsable », même en vacances, mais face à la foule de prestataires et de labels, vous êtes un peu perdus. Voici quelques pistes pour vous aider dans votre quête de touriste responsable…

Les sites internet cités plus haut vous seront d'une aide précieuse, ainsi que le Guide du Routard du Tourisme Durable...
Sachez aussi que de nombreuses villes et régions s'engagent sur la voie du tourisme durable et leurs offices de tourisme se font l'écho de cette volonté vous mettant en relation avec les prestataires compétents, c'est le cas de l'office du tourisme d'Angers, de celui de Paris, de Belle-Île
Enfin n'oubliez pas que les Parcs Nationaux de France, tout comme les Parcs Naturels Régionaux de France, sont des acteurs formidables du développement durable ainsi que des destinations de vacances exceptionnelles…

En ce qui concerne les labels du tourisme durable, en France, ils concernent principalement les hébergements et les voyagistes et sont décernés selon des critères sociaux et environnementaux...

Côté hébergement, l'Ecolabel Européen, décerné par la Commission européenne, et La Clef Verte distinguent les hébergements à faible impact environnemental. Choisir un gîte, un camping ou un hôtel ayant reçu l'Ecolabel Européen ou celui de la Clef Verte, c'est déjà dormir responsable…
Les Gîtes de France, précurseurs du tourisme durable, vous proposent aujourd'hui l'hébergement labellisé Ecogîte, dont le propriétaire prône la préservation des ressources naturelles et l'exploitation des énergies renouvelables.
Le label Gîte Panda, partenaire du WWF-France, des Gîtes de France et des Parcs Naturels régionaux ou nationaux de France vous garantit un hébergement en gîte rural, chambre d'hôtes… dont les maîtres mots sont : protection de la nature, éco-habitat, écocitoyenneté et sensibilisation au respect de l'environnement…
Enfin, les Hôtels au Naturel, dernier-nés dans la série, vous accueillent également dans les parcs naturels régionaux de France…

Côté voyages l'ATES (Association pour le Tourisme Equitable et Solidaire) et le label ATR vous garantissent des voyagistes respectueux de l'environnement et de la culture locale…

A présent que vous possédez les clés des labels, pourquoi ne pas mettre en œuvre des actions personnelles qui paraissent peut-être insignifiantes mais ont un véritable impact sur le développement durable ?

En vacances comme ailleurs, privilégiez les circuits courts, qui mettent en relation directement le producteur et le consommateur...
Adoptez les gestes du voyageur responsable en respectant les chartes environnementales et en choisissant soigneusement vos produits quotidiens et votre équipement…
Privilégiez l'escalade au pilotage de Ferrari si vous recherchez les sensations fortes... Et le beach volley au golf…
Marchez, faites du vélo : votre santé et votre bilan carbone n'en seront que meilleurs… Prenez le bus ou le train pour rencontrer les autochtones, pratiquez le covoiturage
Au ski, boycottez le hors piste et le restaurant d'altitude dont le transport de fluides et de nourriture n'est sûrement pas écologique…
Si vous offrez une activité ou un séjour, choisissez les coffrets cadeaux écologiques et responsables comme Natura Box

Et si vous séjournez dans les Grandes Landes, offrez-vous une sortie naturaliste nocturne accompagnée d'un guide au sein du PNR des Landes de Gascogne, sur les traces des chauves-souris par exemple, ou allez visiter l'Ecomusée de la Grande Lande... Là vous pratiquerez réellement l'écotourisme en participant à l'économie locale et en vous sensibilisant à l'environnement comme à la vie des hommes de la région…
Prochainement : la carte des lieux sur ce thème Mini image de la France
Voyagez par thème :
Image de fond de la thématique courante de Tourisme-en-france.com
Le Vistre vu du haut de la Tour Carbonnière, près d'Aigues-Mortes   Photo : © Olivier Calleriza - Fotolia
Proposer un lieu | S'inscrire | S'identifier | Se déconnecter | Mon profil | Nous contacter | Nos Partenaires