L'eglise romane : le chef d'oeuvre de l'art roman

NOUVEAU : Actus, videos, reportages sur les églises romanes et le patrimoine religieux en France

Qu'elle se dresse humblement au cœur d'un village de campagne oublié ou qu'elle campe fièrement sur la place centrale d'une prospère ville de France, l'eglise romane témoigne de la foi indéfectible des hommes de l'An Mil
Avec son plan en croix latine, sa vaste nef, ses voûtes en pierre, ses murs épais flanqués de contreforts et percés de baies laissant filtrer une lumière diffuse, la structure de l'église romane plus qu'une autre, invite au recueillement et à la méditation…

Aucun édifice religieux mieux que l'eglise romane n'a incarné ce formidable élan sacré, unique dans l'histoire de l'occident chrétien, qui de la fin du 10è siècle au milieu du 12è, conduisit les hommes sur les chemins des pèlerinages et des croisades et trouva sa plus belle expression dans l'art roman, entièrement tourné vers le divin…
L'architecture de l'église romane est au service de Dieu. Qu'elle soit abbatiale, basilique, chapelle ou cathédrale, l'eglise romane présente des caractéristiques architecturales spécifiques qui trouvent leur inspiration dans une symbolique sacrée…
D'abord, il faut savoir que l'eglise romane est la première à rassembler en un seul et même lieu de culte des espaces jusque-là éclatés, symbolisant ainsi l'unification de l'Eglise et de la Trinité…

Ensuite, généralisant l'usage du voûtement en pierre et non plus en bois, plus solide face aux intempéries et aux incendies, l'église romane se dote de murs épais et d'ouvertures relativement petites. Peu importe le peu de lumière alors, celle-ci est habilement mise en scène pour donner une impression d'émanation divine…
Enfin, accordant une place privilégiée au sanctuaire à proprement parler, l'église romane surélève parfois le chœur, l'entoure d'un déambulatoire souvent, le sépare de l'espace des fidèles par un jubé, et la plupart du temps, l'édifie au-dessus d'une crypte où sont conservées les reliques des saints et des martyrs…
Austère, l'eglise romane ? Ce serait faire peu de cas de l'extraordinaire travail de sculpture et de peinture qui illumine littéralement les édifices romans
Des chapiteaux sculptés aux tympans, en passant par les portails et parfois la façade toute entière, les églises romanes offrent des chefs d'œuvre où les animaux inquiétants d'un bestiaire fantastique côtoient diables et autres figures du mal face à un Christ en majesté rendant le Jugement Dernier… Si ces scènes d'Apocalypse nous impressionnent encore au 21è siècle, imaginez l'effroi de nos ancêtres lorsqu'ils franchissaient le seuil d'une église romane, à une époque où la peste et le mal ardent faisaient des ravages…

La peinture dans les églises romanes est attestée par de nombreux vestiges, et même s'il est indéniable qu'elle a moins bien résisté aux outrages du temps et des saccages que la sculpture, elle est présente encore dans nombre d'édifices romans. Essayez d'imaginer les murs de l'église romane et la voûte de la nef entièrement recouverts de fresques aux couleurs vives dont les thèmes s'inspirent de l'Ancien et du Nouveau Testament, de l'orient et même des traditions barbares…
Quant à l'orfèvrerie, elle atteint à cette époque des sommets,
les mobiliers des églises romanes sont des merveilles, il suffit d'admirer l'autel d'albâtre du trésor de l'Abbaye de Conques pour s'en apercevoir…
Difficile de parler de l'église romane en France sans évoquer la spécificité des régions ou les styles imposés par les grands ordres monastiques comme Cluny ou Citeaux
Car il n'y a pas un style d'eglise romane en France, mais à peu près autant de styles qu'il y a de régions… Une eglise romane d'Auvergne brillera par la perfection de ses chevets, une église romane normande par l'harmonie de ses façades et ses hautes flèches, une eglise romane limousine par son portail, une eglise romane de Lozère par sa sobriété en sculptures… Ainsi sont nés les styles roman poitevin, bourguignon, languedocien, rhénan, provençal…
Une abbaye cistercienne incitera au dépouillement tandis qu'une abbaye clunisienne sublimera l'espace et la lumière…

Et pour vous rendre compte par vous-même, voici un florilège parmi les plus belles églises romanes de France…
La basilique Saint-Sernin de Toulouse, aux incomparables jeux de lumière, l'abbaye Sainte-Foy de Conques et son fabuleux trésor, la Madeleine de Vézelay aux remarquables chapiteaux, Saint-Etienne de Caen et sa haute flèche, Notre-Dame de Poitiers, Notre-Dame du Port à Clermont-Ferrand, l'église Saint-Austremoine à Issoire, la plus grande et la plus ornée des abbatiales romanes, l'église romane Saint-Hilaire de Melle avec son tympan orné d'un extraordinaire cavalier…
Mais aussi l'abbaye du Mont Saint-Michel, l'abbaye de Jumièges, l'abbatiale Saint-Sever dans les Landes, l'église Sainte-Croix de Quimperlé, celle de Rieux-Minervois (Aude) et l'église Saint-Philibert de Noirmoutiers … Et bien d'autres églises romanes plus humbles, mais tellement émouvantes…
La carte des plus belles églises romanes en FranceMini image de la France
Voyagez par thème :
Image de fond de la thématique courante de Tourisme-en-france.com
Talmont-Saint-Hilaire, Haute-Saintonge (Aquitaine)   Photo : © Frédéric PUYRAVAUD - Fotolia
Proposer un lieu | S'inscrire | S'identifier | Se déconnecter | Mon profil | Nous contacter | Nos Partenaires